HomePrésentation

Le Salut aux Ancêtres.

Dans la culture vietnamienne il est d'usage de s'incliner devant l'autel des Ancêtres et de saluer les Maîtres avant chaque entrainement. Ce rituel se nomme le Bái Tổ.

Mais quel sens donner à ce rituel ?

Le Salut est un rituel qui rend hommage à la lignée de nos Maîtres qui ont transmis, transmettent et font perdurer dans le temps nos connaissances et savoir martial(es), autrefois souvent au péril de leur vie et actuellement au détriment d'une vie plus conventionnelle. Le Salut nous rappelle avant chaque entraînement que nous devons pratiquer avec une application rigoureuse en hommage à l'implication et à l'investissement de nos Maîtres passés et présents. Qu'au travers de notre pratique personnelle c'est l'ensemble du travail accompli depuis des générations et générations de maîtres qui s'exprime. Mais il nous rappelle aussi que nous sommes les gardiens présents et futurs de ce patrimoine martial qu'il faudra à notre tour un jour transmettre.

Le Salut est donc un rituel qui nous fait prendre conscience que nous avons une responsabilité vis à vis de ce patrimoine martial. Il s'agit alors d'Apprendre avec assiduité, de S'Entraîner avec application pour Transmettre au mieux ce patrimoine aux générations futures....



Origines

L’école Hắc Hổ Thiết Quyền Đạo a été officiellement créée en 1960 par Võ sư Trần Hữu Hoàng. Elle fait partie de la Ligue de la Fédération des Arts Martiaux Vietnamiens d’HCMC depuis 1988.

Le Hắc Hổ Việt Nam est l’héritage familial de son grand père, Võ sư Trần Văn Đầy (1877-1949), et de son père Võ sư Trần Văn Chánh (1920-1984). Dans les années 40 ils prennent en charge l’entrainement aux arts martiaux des 18 villages de l’Aréquier (18 thôn vườn trầu) en enseignant le Quyền An Thái (origine Binh Dinh). Le Thiết Quyền Đạo est lui originaire du Shaolin du Nord (Thieu Lam) issu de l’enseignement de Võ sư Thuận Tường, originaire de la région de Minh Hương, un vietnamien d’origine chinoise vivant sous le même toît que son grand père. Võ sư Trần Văn Chánh maitrisait à la fois le Quyền An Thái et le Thiết Quyền Đạo. Il eut 5 fils, tous maîtres d’arts martiaux et appelés les "5 Tigres des 18 villages de l’Aréquier " (“ngũ hổ” của 18 thôn vườn trầu).

Võ sư Trần Hữu Hoàng est l’aîné de ses 4 frères. Il est né en 1940 (administrativement le 25 décembre 1947) dans le district Gia Linh dans la province de Gia Dinh. Fin technicien et redoutable combattant, il assiste son père durant les entrainements dans le District de Gò Vấp. En 1960 son père lui demande de faire la synthèse des deux méthodes, «Quyền An Thái» et «Thiết Quyền Đạo» pour fonder le «Hắc Hổ Thiết Quyền Đạo». En 1970, alors âgé de 30 ans la fédération des arts martiaux vietnamiens lui décerne le titre de Võ sư. Depuis il fut plusieurs fois récompensé par la fédération pour ses actions dans les arts martiaux vietnamiens.
Militaire de carrière, il se reconvertit dans le civil dans différentes activités : journaliste au quotidien Dan Lap, Conférencier à l’Institut Cinématographique et de Théâtre, acteur, entraineur en chef et directeur du « Centre de recherche et d’application des arts martiaux » dépendant de la MC Corporation et pratiquant de médecine traditionnelle vietnamienne (acupuncture et herboriste reconnu par la fédération de médecine orientale du Vietnam). Il est aujourd'hui Consultant en sécurité. Pour ces raisons on l’appelle “ông Đa Hệ” (le polyvalent).

Après un demi siècle d’existence, l’école Hắc Hổ Việt Nam Thiết Quyền Đạo a formé de nombreux maitres, entraineurs, pratiquants et combattants. L’école s’est aussi développée dans les provinces de Long An, Bình Phước, Bình Thuận, Nha Trang, Thái Bình, Đăklăc, P.Giám đốc, Bắc Ninh, Lạng Sơn, au Laos, en France où elle est représentée par Jean Louis d'Aviau de Piolant.

"Avec l'aimable collaboration de M. Nguyen Van Luc pour la traduction de nos documents, avec nos sincères remerciements."

Mise à jour le Dimanche, 18 Septembre 2011 14:39